© 2018 by Laboratory of Yohan Bossé

  • Facebook Clean Grey
  • Twitter Clean Grey
  • LinkedIn Clean Grey

Laboratoire de Yohan Bossé 

Bâtir un environnement de recherche compétitif pour l’étude des maladies cardiaques et pulmonaires

 

Un premier dénominateur commun des activités de recherche du Dr Bossé est l’accès à du matériel biologique (ADN, tissus pulmonaires et cardiaques) de grande qualité provenant de patients bien caractérisés pour les maladies cardiaques et pulmonaires. Le Dr Bossé et son équipe collaborent avec plusieurs collègues pneumologues, cardiologues, pathologistes, chirurgiens thoraciques et cardiaques pour organiser d’imposantes et diverses collections d’échantillons biologiques nécessaires à la recherche en génomique. Au moyen d’une biobanque et de bases de données, ils ont bâti une infrastructure de recherche pour l’étude des maladies cardiaques et pulmonaires. Ces ressources sont jumelées à des approches génomiques à la fine pointe ainsi qu’à des projets innovants orientés vers les besoins cliniques.

Biobanque poumon

La cohorte cas-témoins sur l’asthme de Québec

Biobanque valve aortique

La cohorte cas-témoins sur

le rétrécissement valvulaire aortique calcifié

La cohorte sur la bicuspide valvulaire aortique

Biobanque poumon

Principaux investigateurs : Michel Laviolette, Philippe Joubert, Yohan Bossé et François Maltais

Une biobanque de classe mondiale est synchronisée de façon optimale avec le département de chirurgie thoracique de l’IUCPQ afin de collecter un grand nombre de tissus pulmonaires humains requis pour mener nos recherches en génomique. Des spécimens de poumon provenant de plus de 3000 patients, incluant les données cliniques, sont présentement disponibles. Ces renseignements sont entreposés dans une base de données locale facilitant les recherches et les requêtes. Les données cliniques incluent les rapports de pathologie, les données démographiques, le statut tabagique, les comorbidités et les fonctions respiratoires. Le suivi postopératoire est également disponible pour la majorité des patients. Le plasma, le sérum, la couche leucocytaire ainsi que la tumeur et le tissu non tumoral apparié sont disponibles en blocs OCT, en paraffine (FFPE) ou surgelés. À notre connaissance, cette biobanque possède la plus importante collection  de tumeurs et tissus pulmonaires non tumoraux au monde. Au cours des dernières années, nous avons collecté des tissus pulmonaires provenant de 150 à 200 patients annuellement. Les échantillons archivés avec leurs données cliniques correspondantes servent au déroulement de plusieurs projets de recherches.

La cohorte cas-témoins sur l’asthme de Québec

Principaux investigateurs : Yohan Bossé et Louis-Philippe Boulet

Cette cohorte fait partie d’un projet initié en 2008 visant à élucider la composante génétique de l’asthme. Ce projet, toujours en cours, a comme objectif de recruter 1000 cas et 1000 témoins, permettant ainsi de construire l'une des plus grandes cohortes cas-témoins sur l'asthme au monde. Les sujets sont âgés de plus de 18 ans, Canadiens français, blancs et non-apparentés. Chaque participant subit une batterie de tests permettant de caractériser l’asthme et les allergies y compris une spirométrie, une provocation à la méthacholine, un test d’allergie cutané et une mesure des IgE sériques totaux. Les ADN sont recueillis pour tous les participants. Des expectorations induites sont également disponibles pour un sous-ensemble de cas et de témoins. Un objectif important de cette cohorte est d’alimenter le programme de recherche en génomique sur l’asthme. Cette cohorte pourra également servir à des fins diverses ; soit de cohorte de réplication pour des études spécifiques ou encore de participation à des regroupements nationaux et internationaux visant à améliorer la compréhension moléculaire de l’asthme.

Le premier manuscrit utilisant cette cohorte a été publié récemment et comprend les données cliniques de 566 cas d’asthme et 416 témoins.

 
 

Biobanque valve aortique

Principaux investigateurs : Patrick Mathieu, Yohan Bossé et Philippe Pibarot

Nous avons créé une biobanque qui est synchronisée avec le département de chirurgie cardiaque afin de collecter un nombre important de tissus valvulaires humains requis pour nos travaux de recherche génétique clinique. Les valves aortiques proviennent de patients ayant subi un remplacement aortique valvulaire. Les valves aortiques de plus de 1600 patients sont présentement disponibles pour fins d’étude. Les données cliniques respectives sont entreposées dans une base de données incluant les variables démographiques, les antécédents médicaux, l’examen échocardiographique Doppler, le statut tabagique et la prise de médicaments. Les comorbidités sont également disponibles, incluant l’hypertension, les maladies des artères coronaires, l’insuffisance rénale, le diabète et l’hypercholestérolémie. Les patients sont aussi caractérisés pour plusieurs variables métaboliques telles les niveaux de lipides et de glucose sanguins ainsi que plusieurs médiateurs inflammatoires. Les sérums et les couches leucocytaires sont également disponibles. La collection des spécimens de valve se poursuit toujours et environ 150 nouveaux patients sont recrutés annuellement. À notre connaissance, il s’agit de la plus imposante collection de valves aortiques humaines au monde.

La cohorte cas-témoins sur le rétrécissement valvulaire aortique calcifié

Principaux investigateurs : Yohan Bossé, Patrick Mathieu et Philippe Pibarot

Cette cohorte est constituée de patients avec et sans rétrécissement valvulaire aortique calcifié. À l’heure actuelle, la cohorte comporte plus de 1000 patients canadiens-français avec rétrécissement valvulaire aortique tricuspide sévère et un nombre équivalent de témoins appariés pour l’âge et le sexe. Avec cette collection d’ADN, des approches génomiques modernes sont utilisées afin d'identifier les gènes de susceptibilité et trouver de nouvelles cibles pour traiter cette maladie.

La cohorte sur la bicuspide valvulaire aortique

Principaux investigateurs : Yohan Bossé, Patrick Mathieu et Philippe Pibarot

L’ADN et les données cliniques de patients canadiens-français ayant une bicuspidie valvulaire aortique (BAV) ont été collectés. Les patients BAV sont d’abord diagnostiqués par un examen échocardiographique Doppler. Le diagnostique est par la suite confirmé lors de la chirurgie. Présentement, 314 patients BAV ont été recrutés. Cette cohorte fait partie d'un regroupement international nommé « International Bicuspid Aortic Valve Consortium » (BAVCon, http://clinicaltrials.gov/show/NCT01980797).